Soutien à l'innovation

L’innovation constitue pour les territoires un levier important pour développer une notoriété, préparer les emplois de demain ou contribuer à l’émergence de projets créateurs de richesses.

  • Le plan de développement pour « l’économie et l’innovation » 2015-2020

    Ce sont près de 12 M€ qui seront consacrés par Saint-Etienne Métropole à l’innovation dans les startups et les PME sur la période 2015-2020.

    Le Plan de développement pour « l’économie et l’innovation » 2015-2020 mis en place par la collectivité a pour ambition de : 

    • soutenir le développement et la croissance des TPE, PME et ETI via des dispositifs qui devront créer un effet levier direct sur l’emploi, 
    • accélérer les créations et les implantations de nouvelles activités en fournissant des solutions foncières et immobilières, ainsi que des accompagnements répondant aux besoins des entreprises,
    • d’accompagner ses filières d’excellence dans le cadre de communautés d’innovation, composées d’acteurs académiques et industriels (procédés avancés de fabrication, ingénierie santé, numérique, design/développement durable).

     

    Pour atteindre ces objectifs, Saint-Etienne Métropole a créé un nouveau dispositif de soutien à l’innovation et de nouveaux espaces d’accueil économiques (adaptés à l’ensemble du parcours immobilier de l’entreprise), avec un accompagnement individuel et collectif. 

     

  • French Tech Saint-Etienne

    French Tech Saint-Etienne

    L’ambition de la métropole stéphanoise est  :

    • de devenir, dans les dix prochaines années, une plateforme de référence en matière de numérique et de design » au bénéfice des écosystèmes numériques et industriels,
    • de contribuer au leadership régional sur le new manufacturing,
    • de créer 4 000 emplois liés à l’économie numérique (directs et indirects).

     

    Il s'agit donc d'un vecteur de développement et d'attractivité économique, essentiel dans la stratégie de redynamisation du territoire stéphanois.

        • Labélisation #DesignTech en 2015

          Avec 10 000 emplois, 750 entreprises et plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires, l’écosystème numérique stéphanois connaît un essor important depuis 5 ans.

          Ses atouts :

          • un tissu local d’entreprises dynamiques.
          • l’hébergement et la fourniture de services numériques,
          • des compétences clés maîtrisées localement en optique, vision industrielle et procédés de fabrication rapide.

           

          Ainsi en juin 2015, Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat en charge du numérique a labellisé notre territoire comme écosystème « designtech » s’appuyant sur un savoir-faire spécifique en design, en tant que vecteur d’innovation numérique, ainsi que des méthodes uniques d’adaptation des produits et services aux besoins des utilisateurs.

        • Labélisation #IOT #Manufacturing en 2016

          En 2016, le territoire a souhaité valoriser ses compétences en matière de « manufacturing », et de numérique, par l’intermédiaire de MANUTECH (Laboratoire d’Excellence labellisé par le Programme Investissements d’avenir).

          Le 25 juillet 2016, Emmanuel MACRON, alors Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, a annoncé, la création au plan national de 9 réseaux thématiques, dans le cadre de la démarche « # French Tech »,

          SAINT-ETIENNE et MANUTECH ont donc rejoint officiellement le réseau thématique « #IOT #MANUFACTURING », dédié aux objets connectés, impression 3D, procédés de fabrication industriels, Robots etc...

           

      • Contact et infos pratiques

        > Plus d’informations sur www.saint-etiennefrenchtech.fr 

        Contact :
        Geneviève SORLIN
        French Tech –Design Tech Manager
        Chargée des coopérations nationales et internationales
        Email

  • Un Dispositif Intégré pour l’INnovation (D2IN)

    D2In

    Créé en 2015, il priorise le soutien aux domaines « leaders » du territoire (spécialisations intelligentes). 
    Ce dispositif de soutien à l’innovation (qui prend la forme d’un fonds d’aide à l’innovation) a été créé en partenariat avec Bpifrance Financement, et en complément du fonds régional FIRA (Fonds d’Innovation Rhône-Alpes).

     

    Le D2In élargit la capacité de financement pour les entreprises innovantes, du porteur de projet à l’ETI, pour des projets individuels ou partenariaux, notamment avec des structures académiques (établissements/laboratoires) et industrielles (Grappes d’entreprises / Clusters / Pôles de compétitivité. 
    Le fonds s’appuie sur des Communautés d’Innovation thématiques (CI) dont les membres sont soutenus par Saint-Étienne Métropole via des subventions de fonctionnement annuelles. Saint-Etienne Métropole soutient les communautés d’innovation en fonctionnement à hauteur de 750 000€/an.

     

    Le D2In constitue un appel à projets permanent, en cohérence avec la Stratégie Régionale d‘Innovation-Spécialisation Intelligente (SRI-SI) de la Région Rhône-Alpes.
    Ce dispositif privilégie une approche « par l’aval » et « une science au service de l’entreprise » dans le cadre de démarches individuelles ou collectives, sur les sujets suivants :

    • Recherche & Développement : soutenir les établissements d’enseignement supérieurs, obligatoirement en partenariat avec des entreprises, afin d’accompagner le transfert de savoirs, de technologies et de compétences, la réalisation de preuves de concepts et de démonstrateurs ;
    • Entrepreneuriat : soutenir les entreprises (Start-up et des TPE/PME/ETI…) et/ou de mobilisation participations tiers pour accompagner la création et le développement d’entreprises, à potentiel de croissance ;
    • Formation : faire émerger ou consolider les formations et recherche d’excellence sur le territoire (création de masters internationaux, création de chaires d’excellence…) ;
    • Attractivité : valoriser les savoir-faire du territoire, développer une attractivité pour accueillir des talents, des activités économiques de pointe et faire rayonner le territoire au niveau national voire international via des colloques ou des évènements… ;

     

    6 communautés d’innovation se sont ainsi constituées :

    • MANUFACTURE DES TECHNOLOGIES DU FUTUR (viaméca, mécaloire, manutech minalogic) : l les procédés avancés de fabrication et leurs applications dans l’usine du futur.
    • PRODIGE (cancéropôle, icare) : le développement d’applications numériques à des fins de prévention et leurs applications dans le domaine du cancer.
    • SPORT & SANTE (sporaltec, UJM) : le développement de nouveaux textiles, matériaux et produits/services et leurs applications dans le domaine du sport et du « bien vieillir ».
    • TECHMED (pôle des technologies médicales, UM/école des mines) : les dispositifs médicaux et leurs applications dans le domaine de la santé personnalisée et le « bien vieillir ».
    • NUMERIQUE (numelink, minalogic, UJM/école des mines) : les interfaces et logiciels et leurs applications dans le domaine de l’industrie du futur (mécanique, santé…) et des services (loisirs, plate-forme web…).
    • 3D (pôle écoconception, CIRIDD, Designers + et Cité du design) : les méthodologies et processus d’innovation non technologique et leurs applications au sein des thématiques portées par les autres communautés (santé, procédés, numérique).

     

  • Le fonds unique interministériel (FUI)

    Le FUI finance des projets de recherche et de développement (R&D) collaboratifs labellisés par les pôles de compétitivité. Il a pour vocation de soutenir des projets de recherche appliquée portant sur le développement de produits, procédés ou services susceptibles d'être mis sur le marché à court ou moyen terme, généralement 5 ans.

     

    Les projets sont retenus à l'issue d'appels à projets (deux par an) et associent au moins deux entreprises et un organisme de recherche ou de formation. Seuls les meilleurs projets qui répondent le mieux aux critères du cahier des charges de l’appel à projets sont retenus et bénéficient d’une aide. Les co-financeurs sont l’entreprise porteuse du projet, l’Etat, la Région et les collectivités territoriales.

     

    Lors de chaque appel à projets du FUI, les services de l’Etat interrogent les collectivités sur une liste de projets coopératifs présélectionnés et impactant leurs territoires, quant à leur intention d’intervention financière.

     

    Saint-Etienne Métropole finance en priorité les projets de PME, dans les domaines des procédés non conventionnels de fabrication et de traitement de surface ou dans le domaine des écotechnologies.