Crématorium intercommunal

Construit près du cimetière Montmartre à Saint-Etienne, ce crématorium intercommunal permettra de répondre aux besoins croissants des familles.

  • Un nouveau crématorium intercommunal

    Construit en bordure du cimetière Montmartre à Saint-Etienne, ce crématorium intercommunal permettra de répondre aux besoins croissants des familles.

      • Le projet

        Dans la société française, le recours à la crémation, en tant que choix funéraire, est de plus en plus fréquent. Cette tendance se confirme sur l’agglomération stéphanoise et ses environs : Ces quinze dernières années, le nombre de crémations qui se sont déroulées au crématorium de Côte-Chaude est passé de 750 en 1998 à plus de 1 800 en 2016.

        Le crématorium de Côte–Chaude a été construit par la Ville de Saint-Etienne en 1987. Seule structure de ce type au sein du territoire stéphanois, il n’est aujourd’hui plus aux normes et plus adapté aux besoins des familles.

        Compte tenu de l’aire d’influence de l’équipement, les intercommunalités voisines ont été invitées à se rapprocher de Saint-Etienne Métropole, pour envisager la mise en œuvre future de cet équipement.

        La Communauté d’Agglomération Loire-Forez, les communautés de Communes du Pays de Saint-Galmier, de Rochebaron à Chalencon et des Marches du Velay ont confirmé leur volonté de travailler conjointement avec Saint-Etienne Métropole sur ce projet.

        Elles ont choisi de constituer ensemble une Société Publique Locale (SPL dédiée). La SPL aura en charge la construction du crématorium (la conduite d’opération sera assurée par Saint-Etienne Métropole) et son exploitation.

        Saint-Etienne Métropole a lancé l’opération et a attribué, pour la construction de l’ouvrage, un marché de conception-réalisation, à la société Citinéa mandataire d’un groupement (dont Cimaise et FMI), fin août 2016.

      • Les caractéristiques du futur crématorium

        Le bâtiment fera environ 1 000 m² de surface, à côté du cimetière Montmartre à Saint-Etienne, sur un terrain arboré de 11 000 m².
        Il sera composé de deux salles de cérémonies pouvant accueillir respectivement 170 et 50 personnes. A ces deux salles, seront affectés des espaces de convivialité.
        A côté du bâtiment, sera construit un site cinéraire composé d’un columbarium, d’une stèle et d’un jardin du souvenir. Un parking de 95 places sera mis en place de l’autre côté de la rue Alfred-Colombet.
        Une attention particulière sera portée sur les aspects design-confort d’usage, sur la haute qualité environnementale du projet, ainsi que sur l’insertion des publics éloignés de l’emploi.
        Dans un souci de respect de l’intimité, le bâtiment sera agencé de manière à ce que les différentes familles en deuil ne se croisent pas.
        Les équipements techniques se composeront de 3 fours, permettant d’assurer jusqu’à 3 000 crémations annuelles.

         

      • Le calendrier prévisionnel

        Automne 2016 : phase d’études du projet
        Mars 2017 : enquête publique sur le projet + (lien vers les documents d’enquêtes)
        Septembre 2017 : lancement des travaux (durée : 14 mois)
        Automne 2018 : ouverture du nouveau crématorium