Son statut

  • Saint-Etienne Métropole est désormais une Métropole

    Depuis le 1er janvier 2017, Saint-Étienne Métropole gère, pour ses usagers, différentes missions de service public comme la gestion des déchets, les transports scolaires, l’alimentation en eau potable ou encore la voirie, ... 

     

    Née en 1995 sous le statut de Communauté de communes, avec à l’origine 22 communes membres réunies autour de Saint-Étienne, elle a grandi au fil du temps. Elle compte désormais 53 communes pour une population globale de plus de 400 000 habitants.

    Communauté d’agglomération en 2001, elle est devenue Communauté Urbaine en janvier 2016. L’adoption récente, en février 2017, de la loi relative au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain, a ouvert la voie à son évolution au statut de Métropole, effective depuis le 1er janvier 2018.

     

    Ainsi, Saint-Étienne Métropole a intégré le cercle restreint et envié des 22 grandes Métropoles françaises. Une reconnaissance qui place Saint-Etienne Métropole comme 2ème métropole de la Région Auvergne - Rhône-Alpes.

  • Définition et nouvelles missions de la Métropole

    C'est quoi une Métropole ?

    L’intercommunalité, en France, peut prendre différentes formes. Les communes peuvent se regrouper en Communauté de Communes, Communautés d’Agglomération, Communautés Urbaines ou Métropoles. L’adoption de l’un ou l’autre de statut dépend de la taille de l’agglomération et des missions de service public, plus ou moins lourdes, que l’intercommunalité porte en lieu et place des communes.

    Le statut de Métropole est particulier : il est réservé, par la loi, à 22 agglomérations en France de plus de 400 000 habitants. C’est aussi celui qui impose à l’agglomération d’exercer le plus vaste champ de compétences.

     

    Bientôt de nouvelles missions

    L’adoption de ce nouveau statut impose à la Métropole stéphanoise d’exercer, en lieu et place du Département, quatre  de ses compétences. Ainsi, Saint-Étienne Métropole s’apprête à prendre en charge la voirie départementale. Les trois autres blocs de compétences seront choisis et négociés en collaboration avec le Conseil départemental.

     

  • Les 4 + de la Métropole

    Les moyens sont mutualisés.
    Gérer des compétences comme les transports ou les déchets à l’échelle métropolitaine plutôt que communale permet de mutualiser les moyens et d’obtenir une plus grande cohérence dans l’action publique à l’échelle du bassin de vie stéphanois.
    La force de la Métropole est aussi d’avoir les moyens de réunir une expertise sur des sujets pointus plutôt que disperser les compétences dans les communes 
    (exemple : entretien des 13 barrages édifiés sur le territoire).

     

    La proximité est préservée. 
    Saint-Étienne Métropole a mis en place des Territoires de proximité afin de gérer les travaux courants au plus près des communes (eau potable, voirie, assainissement).
    Ainsi, les chantiers sur la voirie ou sur les réseaux d’eau potable à Chagnon sont pilotés au niveau du Territoire de proximité Gier afin de maintenir une réactivité maximale.

     

    La place des communes est renforcée.
    Notre agglomération devient Métropole, mais la commune conserve une place majeure dans les décisions intercommunales et dans l’action publique.
    Elle est réaffirmée comme le lieu de la proximité et de la relation avec les habitants. Le principe un maire = une voix donne à chaque commune, quelque soit sa taille, un poids égal au sein du bureau des maires pour voter les dossiers.
    Enfin, le maire et son équipe gardent un rôle important sur certaines missions de proximité comme la voirie, pour laquelle ils continuent de choisir les travaux sur leur territoire.

     

    Le rayonnement de notre territoire est décuplé.
    Saint- Étienne Métropole s’est affirmée comme la capitale nationale du design, dans le sillage de Saint-Étienne, seule ville française labellisée « Créative Design Unesco ».
    Elle jouit, à Firminy, du plus grand patrimoine Le Corbusier d’Europe, avec un classement au patrimoine Mondial de l’Humanité et du premier Musée d’Art Moderne et Contemporain en régions ; accueille de grands événements planétaires comme l’EURO de football.
    Au plan économique, la labellisation FrenchTech garantie aux entreprises innovantes la présence d’un environnement favorable à leur développement. La Métropole, c’est la chance pour tout un territoire de tenir son rang dans le concert des grandes agglomérations françaises.

     

  • Les dates clés de la construction intercommunale

    • 1er janvier 2018 : passage en Métropole
    • 1er janvier 2017 : extension à 53 communes
    • 1er janvier 2016 : passage en Communauté Urbaine
    • 2013 : extension à 45 communes
    • 2011 : nouvelles compétences assainissement, voirie, ….
    • 2003 : extension à 43 communes et nouvelle compétence (la collecte des déchets)
    • 2001 : extension à 34 communes et création de la Communauté d’Agglomération
    • 1999 : extension à 27 communes 
    • 1996 : extension à 25 communes
    • 1995 : 22 communes et création de la Communauté de Communes

     

    Evolution de Saint-Etienne Métropole