Excellence scientifique et transfert de technologies

Dans le cadre de sa compétence en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation, Saint-Etienne Métropole soutient plusieurs projets innovants.

Ils ont pour objectifs d’assurer une passerelle entre le monde académique et le monde économique et de soutenir les initiatives de transfert de technologies, pour faire évoluer les entreprises industrielles du territoire vers un modèle d’usine du futur.

  • La fabrique de l’innovation

    La Fabrique de l’innovation propose de nouveaux lieux et une offre de services pour innover autrement avec le monde académique. En synergie avec le Pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat Beelys et la Société d’accélération du transfert des technologies Pulsalys, la Fabrique de l’innovation mobilise les moyens technologiques, l’excellence scientifique des chercheurs mais aussi les talents et la créativité des étudiants de l’Université de Lyon pour développer des projets innovants.

     

    Aujourd’hui, la Fabrique de l’innovation met à disposition deux lieux, les Pré-Fabriques, pour tester et expérimenter ses idées sur les campus LyonTech-La Doua et Manufacture de Saint-Étienne. Ils hébergent des FabLabs et des espaces de créativité. Elle propose aussi aux organisations (entreprises, clusters, associations…) de générer de nouvelles idées en mobilisant les talents créatifs des étudiants et de co-développer leurs projets innovants en s’appuyant sur des équipes pluridisciplinaires issues de plusieurs établissements.

     

    > En savoir plus sur la fabrique de l'innovation

     

    Contacts :
    Pré-Fabrique à Saint-Étienne – Campus Manufacture
    5 rue Javelin Pagnon
    42000 Saint-Étienne
    Tél : 06 07 97 64 96
    Email 

     

  • Le projet de recherche VITALES

    Le projet VITALES a pour but de comprendre et modéliser les comportements biomécaniques des tissus vivants interfacés avec les équipements en condition écologique.
    Il facilite la conception, le développement et l’optimisation d’équipements sportifs et de santé innovants.

     

    Le projet VITALES s’appuie sur :

    • Le savoir-faire en recherche et développement du territoire, ainsi que la synergie des équipes de recherche qui le constituent (dont l’Unité Mixte de Recherche SAINBIOSE qui regroupe l’Ecole des Mines et la faculté de médecine de Saint-Etienne et le Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité qui regroupe l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’Université de Savoie Mont Blanc et l’Université Jean Monnet, cette dernière en assurant le pilotage).
    • Les équipements de pointe financés et développés lors de programmes précédents et, en particulier, dans le cadre de l’Equipement d’Excellence IVTV (Ingénierie du Vieillissement des Tissus Vivants) et de l’IRMIS (Institut Régional de Médecine et d’Ingénierie du Sport) . Ces équipements ont été mises en place au au sein du Campus Santé Innovations , sur le site de l’Hôpital Nord.
    • Les partenaires de valorisation et de transfert technologique : pôles, clusters et centres techniques auvergnats et rhônalpins dans le domaine des équipements de sport et de santé : Techtera, Sporaltec, Pôle des Technologies Médicales, Centre Technique du Cuir, Institut Français du Textile-Habillement,…

     

    Le projet VITALES a pour ambition de renforcer les liens de collaborations au sein du Campus Santé Innovations mais également de faire rayonner celui-ci au sein de la grande Région Auvergne-Rhône-Alpes.

     

    Participation de Saint-Etienne Métropole : 400 000 €

     

  • Le projet de recherche MANUTECH EUROPE

    Fruit de la collaboration de partenaires privés et publics, sur les sites de Lyon et Saint-Etienne, Manutech a obtenu, en 2011, dans le cadre du programme Investissements d’Avenir, le label « Equipement d’Excellence » et a été admis dans le réseau thématique French Tech « IOT (Internet des Objets) / Manufacturing ».
    Ce consortium s’appuie également, sur le Laboratoire d’Excellence Manutech SI-SE (Sciences et Ingénierie des Surfaces et des Interfaces) qui regroupe près de 300 chercheurs, ingénieurs et techniciens.

     

    Les objectifs de Manutech visent :

    • la compréhension et la maîtrise des phénomènes de surface tels que l’usure, le frottement, la résistance à la fatigue, la réactivité chimique, la mouillabilité, ou encore la perception sensorielle visuelle et tactile.
    • à créer et contrôler des fonctionnalités de surface en particulier en tribologie, en optique ou en chimie,
    • à développer des procédés avancés de fabrication des surfaces et des interfaces à différentes échelles, tels que l’usinage par laser à faible impulsion, les couches minces et les assemblages. Les applications industrielles potentielles sont nombreuses et impactent tous les secteurs de l’économie : énergie, aéronautique, automobile, santé, fabrication additive,…

     

    Dans le cadre du Contrat de plan Etat-Région 2015-2020, le consortium souhaite compléter l’équipement actuel dont il dispose avec 3 nouvelles machines dédiées thématiques « Optique et Photonique », « Systèmes et Procédés de Fabrication » et « Matériaux avancés et Ingénierie des surfaces ».

    Un nouveau microscope Haute Résolution, que le financement de Saint-Etienne Métropole permettra à l’Université d’acquérir, sera installé sur le campus Manufacture/Carnot. Il positionnera Saint-Etienne, de manière avantageuse sur le plan scientifique et de l’innovation, au sein du futur Centre de Microscopie Lyon/Saint-Etienne.

     

    Participation de Saint-Etienne Métropole : 2 000 000 €

     

     

  • Le Performance Lab de l’Institut Supérieur des Techniques Productiques

    Dans le cadre du projet Perfomance Lab, l’ISTP souhaite proposer, au sein de son campus industriel, des moyens et des ressources aux entreprises pour leur permettre de se familiariser avec les transformations nécessaires à un avenir durable.

     

    Grâce à un atelier-modèle « MyKey 3D », Performance Lab doit permettre aux entreprises et à leurs salariés de travailler sur :

    • Des technologies de production pour les produits du futur à plus forte valeur ajoutée,
    • Une coopération R&D/conception-production plus étroite pour ancrer localement les activités de production et favoriser ainsi l’économie locale,
    • Des processus et procédés numérisés pour développer des systèmes informatiques capables de simuler de la production,
    • Le management du travail en recentrant l’encadrement sur ses activités de régulation, en réintroduisant la dimension humaine dans l’organisation,…
    • L’éco-production : une production avec un impact minimal sur l’environnement et des réductions de coûts qui procurent des avantages concurrentiels et une image socialement responsable.
    • Une production intelligente grâce aux robots, à l’automatisation et à des interfaces hommes-machines repensées.

     

    Les partenaires du projet pour alimenter les réflexions stratégiques, en matière d’innovation, de mutations industrielles et de performance des organisations, de conduite de changement :

    • l’Institut Henri Fayol de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne - le pôle de compétitivité Viaméca
    • l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT)
    • l’entreprise PCI SCEMM implantée sur le campus industriel.

     

    L’offre du Performance Lab auprès des entreprises comporte 3 volets :

    • Accompagnement des entreprises sur des problématiques en lien avec la performance économique et sociale de leurs organisations
    • Soutien à la recherche
    • Formation initiale et continue sur la base de 5 piliers interdépendants : l’entreprise, le produit, le process, la conduite de la transformation et l’excellence opérationnelle.

     

    Participation de Saint-Etienne Métropole : 120 000 €