Politique de la ville

  • Le Contrat de ville : agir ensemble pour et avec les habitants des quartiers en difficulté

      • L'amélioration des conditions de vie des habitants des quartiersen difficulté, un enjeu majeur de la politique de la ville menée sur notre territoire

        Le Contrat de ville 2015–2020 (et ses annexes) co-piloté par Saint Etienne Métropole et l'ETAT a été signé le 1er juillet 2015 entre le Conseil Régional Auvergne - Rhône-Alpes, le Conseil Général de la Loire, la Caisse d'Allocations familiales de la Loire , la Caisse des dépôts et d'autres partenaires pour permettre de répondre l'enjeu précédemment cité.

        39 quartiers bénéficient de l'intervention du Contrat de de Ville. Pour chaque quartier prioritaire, le Contrat de Ville précise les objectifs à atteindre dont 3 priorités d’intervention :

        • renforcer le développement social du territoire et accompagner l’autonomie de ses habitants
        • améliorer le cadre de vie des habitants des territoires prioritaires de l’agglomération
        • développer l'activité économique et favoriser l'emploi.

        Il prend également en compte les axes transversaux suivants : jeunesse, lutte contre les discriminations et l’égalité homme/femme.

         

      • Le fonctionnement du Contrat de Ville

        Un appel à projet est lancé une fois par an. Pour y répondre, les associations, communes, bailleurs,... doivent proposer des projets en relation avec les objectifs définis dans le Contrat de Ville.

        Ces projets font l'objet d'une instruction au niveau communal puis d'un arbitrage à l'échelle de l'agglomération. Les partenaires financeurs du Contrat de Ville sont les communes et Saint-Étienne Métropole, l'Etat, le Conseil Régional Auvergne - Rhône-Alpes, le Conseil Général de la Loire, la Caisse d'Allocations Familiales de la Loire et la Caisse des dépôts.

        Le rôle de Saint-Etienne Métropole
        La Métropole est chargée de l'animation globale du dispositif. Avec ses chefs de projets basés sur le Gier, l'Ondaine et la Ville de Saint-Etienne, elle lance les appels à projet, développe ou co pilote des actions au niveau intercommunal et assure la mise en réseau des acteurs.

         

      • En savoir plus

  • L'égalité et la lutte contre les discriminations

    Saint-Étienne Métropole s’est dotée d’un plan d’actions qui a pour ambition de lutter contre toutes formes de discriminations et de promouvoir l’égalité sur son territoire.
    Voici son plan d'actions :

      • Soutien aux initiatives locales de lutte contre les discriminations, d’accès aux droits, de promotion de l’égalité des chances et égalité hommes/femmes

        Saint-Etienne Métropole accompagne et soutient une vingtaine d’actions annuelles portées par les acteurs associatifs locaux qui agissent dans les axes d’intervention mentionnés dans le Contrat de Ville :

        • Sensibiliser les acteurs de l’emploi, de l’insertion, de l’action sociale, du logement, de l’éducation, de la santé et des services publics
        • Renforcer la qualification juridique de des mêmes acteurs
        • Mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire autour de l’objectif de la lutte contre les discriminations
        • Favoriser l’accès aux droits des victimes de discrimination à travers des cellules d’écoute et grâce à l'’accompagnement juridique
        • Soutenir des actions de sensibilisation : telles que la lutte contre le racisme, la lutte contre le sexisme, les travaux sur l’histoire et la mémoire de l’immigration ainsi que des territoires politiques de la ville
        • Sensibiliser et former aux valeurs républicaines, à la citoyenneté et à la laïcité
        • Faire progresser significativement l’égalité professionnelle, la parité, la protection des femmes contre toutes les formes de violence, la lutte contre les stéréotypes et les préjugés

         

      • Organisation d'évènements à destination des publics et en particulier de la jeunesse

        Les "semaines de l’égalité" permettent :

        • Informer les populations sur l’accès aux droits et la lutte contre les discriminations
        • Faire connaître les structures existantes et les services compétents par le biais de manifestations culturelles et sportives dans les structures socio-éducatives, d'interventions dans les collèges et lycées de l’agglomération.

         

      • Accompagnement des acteurs de l’éducation et de la jeunesse

        • L’agglomération a soutenu la réalisation et la diffusion d’un guide "loisirs et animation sans discrimination" auprès des professionnels de l’éducation et de l’animation
        • Sensibilisation des enseignants des écoles primaires dans le cadre du module "vivre et respecter les diversités"