Les Championnats de France d’athlétisme 2019

Saint-Étienne sera, du 26 au 28 juillet 2019, au centre de la planète athlétisme. Toutes les stars de l’athlétisme français ont rendez-vous au stade Henri Lux (complexe sportif de l’Étivallière) de Saint-Étienne pour les championnats de France Élite.

  • Rendez-vous du 26 au 28 juillet 2019

    Toutes les stars de l’athlétisme français ont rendez-vous au stade Henri Lux (complexe sportif de l’Étivallière) de Saint-Étienne pour les championnats de France Élite.
    Plus de 1 000 athlètes sont attendus, 38 épreuves se déroulent durant trois jours au stade Henri Lux. C’est  le rendez-vous de l’année pour l’athlétisme français, la compétition où convergent athlètes, entraîneurs, présidents de clubs, dirigeants.

     

    Pour l'occasion, des gradins seront ajoutés le stade Henri Lux en face de l’actuelle tribune, portant la capacité de l’enceinte à 5000 places

     

  • Les temps forts des championnats

    Un écran géant sera installé en bord de piste pour profiter des plus belles images des championnats de France, dont voici les temps forts.

     

    Le vendredi 26 juillet : ouverture des portes à 11h30

    • Début des compétitions : 12 h 25
       
    • La finale du 5000 mètres femmes :
      12,5 tours de piste pour un sacre. Épreuve phare du demi-fond, le 5 000 m devrait donner lieu à une belle passe d’armes. À noter que le record de France de la distance date de… 15 ans ! Il a été établi par Margaret Maury en 2004, avec un temps de 14 minutes, 43 secondes et 90 centièmes. S’en approchera-t-on ?
       
    • Les débuts de l'heptathlon (femmes) :
      Quatre épreuves sont au programme le vendredi : 100 mètres haies, 200 m, hauteur et poids.
       
    • Les débuts de l'heptathlon (hommes) :
      C’est l’entrée en piste des décathloniens, avec 5 épreuves sur ce seul après-midi : 100 m, 400 m, longueur, poids et hauteur. 
       
    • Les autres épreuves : 
      Début des séries et qualifications
       

     

    Le samedi 27 juillet : ouverture des portes à 9h30

    • Début des compétitions : 10 h 15
       
    • La finale du 100 mètres (hommes et femmes) :
      Un événement furtif qui ne dure guère plus de 10 secondes (voire parfois moins) mais c’est l’épreuve attendue de toute compétition d’athlétisme.
       
    • La finale du 5000 m (hommes) :
      si le record de France femmes sur le 5 000 m est vieux de 14 ans, le record chez les hommes, lui, a presque 20 ans. Il a été établi en 2000 par Ismaïl Sghyr en 12 minutes 58 secondes et 83 centièmes. Prêts pour l’exploit ?
       
    • La finale du 3000m steeple (femmes) : 
      Le steeple est une discipline à part… Il convient pour les athlètes de bien négocier le passage de la rivière. Toujours spectaculaire !
       
    • Les autres finales chez les femmes : 
      100 m haies, 800 m, triple saut, perche, javelot. La fin de l’heptathlon (longueur, javelot, 800 m).
       
    • Les autres finales chez les hommes : 
      Triple saut, hauteur, javelot, marteau, la fin du décathlon (110 m haies ; disque ;  perche, javelot, 1 500 m)
       
    • Sur les autres épreuves :
      Suite des séries et qualifications

     

    Le dimanche 28 juillet : ouverture des portes à 11h

    • Début des compétitions : 11 h 45
       
    • La finale de la perche (hommes) :
      Jusqu’où montera-t-il ? Renaud Lavillenie a beau être champion olympique, recordman du monde (6,16 m), chaque concours est pour lui un éternel recommencement dans cette discipline de la perche incroyablement technique, où la moindre erreur et la moindre faiblesse, qu’elle soit d’ordre physique ou mental, peut vous faire toute perdre.
       
    • Les finales des sprints (hommes et femmes) : 
      Les sprinters achèvent leur week-end de compétition avec, chez les femmes, les finales du 200 m, 400 m et 400 m haies et, chez les hommes, les finales du 110 m haies, 200 m, 400 m et 400 m haies.
       
    • La finale du 15000 m (hommes) :
      Un athlète stéphanois a longtemps régné sur cette distance. Driss Maazouzi a été champion du monde en salle en 2003, recordman de France et compte pas moins de 11 titres de champion de France sur la distance.
       
    • Le 10 km marche (hommes) :
      C’est la seule épreuve qui s’autorise à sortir du stade ! Les marcheurs emprunteront un circuit de 1 000 mètres à parcourir 10 fois, tracé devant le stade Geoffroy-Guichard (rue Paul et Pierre Guichard et rue de la Tour).
       
    • Les autres finales du jour chez les femmes :
      1 500 m, marteau, disque, poids, longueur, hauteur. Chez les hommes : 800 m, 3 000 m steeple, disque, longueur, poids.

     

  • 3 jours d'animations en famille

    Jardin musical © Étienne Favre

    En parallèle des compétitions, la Ville de Saint-Étienne propose durant tout le weekend « park’o matrus », un espace d’animations pour petits et grands gratuit pour les détenteurs de billets. Alors, venez en famille !

     

    Atelier slackline

    Une sangle, tendue entre deux arbres. Et deux objectifs : 1, monter dessus ; 2, traverser d’un point à l’autre ! Impossible n’est pas stéphanois : avec un peu de technique et d’entraînement, l’activité devient vite addictive ! Deux niveaux seront proposés : un atelier initiation avec une slackline plus courte et un atelier supérieur réservé aux habitués et aux plus agiles.

     

    Grimpez aux arbres !

    Grimper dans les arbres est un rêve d’enfant. Avec la structure Hêtre en Forez, c’est aussi un jeu d’enfant ! Les animateurs vous proposeront différentes techniques pour prendre de la hauteur en toute sécurité.

     

    Le jardin musical d'Etienne Favre
    Parsemé d’installations étonnantes et de jeux d’eaux, roues à aube et autres principes de vases communicants, le jardin musical d’Étienne Favre transforme les enfants en musiciens de l’espace public.

     

    Tournez manège
    La compagnie Drôle de mine a inventé… un drôle de manège, propulsé à la force des mollets. Il accueille les enfants à partir de 1 an… et jusqu’à 1,30 m. En la matière, on fait difficilement plus écologique.

     

    C'est gonflé !
    Deux structures gonflables seront proposées aux enfants dès 4 ans. La première, basée sur le jeu télévisé « Total Wipeout », les invitera à franchir une série de boules géantes avant de finir leur course sur un matelas géant. La seconde, longue de 18 mètres, est parsemée d’obstacles en tous genres : les enfants sauront-ils arriver au bout ?

     

    Les apprentis athlètes
    Dès 1 an, les bambins pourront courir, rouler, ramper sur des structures mousses disposées sur un tapis épais et moelleux dans un coin motricité spécialement aménagé pour eux.

     

  • Infos billetterie

    Pour acheter vos billets, rendez-vous  sur https://billetterie.athle.fr

     

     

    Pour en savoir plus

    Voici un livret programme sur les championnats de France d'athlétisme Elite 2019 : 

     

  • Infos déplacements

    Pour vous rendre au stade Henri Lux, sachez que :

    • L'ensemble du réseau STAS et des parcs relais de Saint-Étienne Métropole seront gratuits les 26, 27 et 28 juillet.