Zone à faibles émissions

Saint-Étienne Métropole s’apprête à mettre en place, sur une partie de son territoire, une zone à faibles émissions (ZFE).

  • Qu'est-ce qu'une ZFE ?

    Une zone à faible émission est un périmètre défini à l'intérieur duquel l’accès, la circulation et le stationnement sont inderdits pour certaines catégories de véhicules polluants : les poids lourds et les véhicules utilitaires légers (fourgons et fourgonnettes) les plus anciens. 

     

    Pourquoi eux ? Parce qu’ils représentent 25 % des kilomètres parcourus sur le territoire, mais 50 % de la pollution automobile. C’est donc sur ces véhicules les plus polluants que les mesures sont les plus efficaces pour améliorer la qualité de l'air.
    Voitures et motos sont exclus du dispositif et pourront circuler librement (en dehors des périodes de pics de pollution).

     

  • La mise en place d'une ZFE dans la Métropole

    Saint-Etienne Métropole fait partie des collectivités françaises qui ont répondu, en 2018, à l’appel de l’État pour l’implantation de Zones à faibles émissions (ZFE).  Ce dispositif impose la mise en place de ZFE dans l’ensemble des 10 grandes métropoles françaises.

    Il entre dans le cadre de l’article 86 de la Loi d’orientation sur les mobilités (LOM) du 26 décembre 2019. Les ZFE seront obligatoires dans toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants (à l’exclusion des DOM) d’ici le 31 décembre 2024.

     

      • Où se situera la ZFE de la Métropole ?

        Le périmètre de la ZFE correspondrait à l'intérieur du triangle autoroutier stéphanois , soit 34 km² délimité par la RN88, l'A72 et la RD201. 

        140 000 métropolitains habitent dans cette zone. Des portions de 7 communes sont concernées : Saint-Etienne, la Ricamarie, Roche la Molière, Saint-Genest-Lerpt, Villars, Saint Priest en Jarez et Saint Jean Bonnefonds.

        Il s'agit du même périmètre que celui déjà utilisé pour la circulation différenciée mise en place lors des pics de pollution.

      • C'est pour quand ?

        Saint-Étienne Métropole compte mettre en place la ZFE en plusieurs étapes et soumettra à la concertation cette hypothèse de calendrier :

        • Dès le 1er janvier 2022, les poids lourds non-classés (transport de marchandises), c’est-à-dire mis en circulation avant le 1er octobre 2001, et les utilitaires légers égale-ment non classés (mis en circulation avant le 1er octobre 1997) ne pourront plus circuler dans cette zone.  
        • D’ici le 1er janvier 2025, l’interdiction de circulation sera étendue aux poids lourds, fourgons et fourgonnettes ayant une vignette Crit’air 4 et 5.
        • D’ici le 1er janvier 2027, l’interdiction de circulation sera étendue aux poids lourds, fourgons et fourgonnettes ayant une vignette Crit’air 3.

         

  • Les ateliers d'information et de concertation de la ZFE

    La 1ère étape du calendrier ci-dessus a une visée pédagogique afin de sensibiliser les entreprises à la démarche. 

    Les étapes suivantes feront l’objet d’une concertation publique organisée dès juin 2021, avec l'accompagnement du bureau d’étude EGIS/FRANCOM. Cette concertation se traduira par 2 groupes de 2 ateliers.

     

      • Premiers ateliers début juin 2021

        Ces ateliers visent à expliquer les enjeux, décrire le dispositif et son application, échanger sur le calendrier et rappeler les aides auxquelles peuvent prétendre les entreprises. Ils se dérouleront :

        • Mardi 1er juin 2021 à 18h00 : pour les professionnels utilisant plutôt des véhicules utilitaires légers
        • Vendredi 4 juin 2021 à 10h30 : pour les professionnels utilisant plutôt des poids lourds

        Les modalités pratiques d’organisation de ces ateliers seront communiqués prochainement.
        Ensuite, un questionnaire sera mis en ligne pour avoir le retour des professionnels, identifier les freins éventuels…

        Inscrivez-vous en ligne à l'un des ateliers :

      • Souhaitez-vous participer à l'atelier :
      • Deuxièmes ateliers

        Les deuxièmes ateliers, basés sur ces retours, permettront :

        • d‘évaluer l’acceptabilité du dispositif et la capacité qu’ont les professionnels de l’appliquer,
        • pour des besoins avérés, d’analyser la possibilité de mettre en place des dérogations,
        • d’ajuster au mieux le dispositif.

        Enfin pour les cas les plus critiques, des entretiens particuliers sont prévus.

  • Enquêtes de circulation préalables

    Avant de déployer sa ZFE et pour mieux connaitre le parc de véhicules, Saint-Etienne Métropole a souhaité lancer une enquête de circulation. Elle a missionné le CEREMA pour analyser le parc roulant sur le périmètre de la zone à faibles émissions.

     

    L'étude menée par l'Atmo a de son côté confirmé l’utilité de la ZFE en limitant la circulation des poids lourds et véhicules utilitaires légers.