Actions de la Métropole pour la qualité de l'air

La Métropole agit au quotidien pour assainir l'air au travers de diverses actions menées sur son territoire.

  • Qu'est-ce que le plan de protection de l’atmosphère ?

    Le PPA est un document obligatoire pour les collectivités de plus de 200 000 habitants et présentant des dépassements des valeurs limites fixées en matière de polluants atmosphériques.

     

    Le PPA stéphanois se donne 3 objectifs :

    • En termes de concentrations : ramener les concentrations en polluants à des niveaux inférieurs aux valeurs réglementaires, avec une priorité sur les oxydes d’azote et les particules. 
    • En termes d’émissions : décliner la directive plafond au niveau local et arriver à une baisse de 40% des émissions d’oxydes d’azote, et de 30% des émissions de particules PM10. 
    • En termes d’exposition de la population : tendre à une exposition minimale de la population à la pollution et traiter les points noirs résiduels par des actions spécifiques.

     

    > Consulter l'intégralité du PPA 

     

  • Le bilan du PPA 2014-2020

    Ce plan de protection de l'atmosphère s’est achevé en 2019 et son évaluation par rapport aux valeurs de 2013 a souligné des améliorations dans la qualité de l’air extérieure et notamment sur les émissions de le dioxyde d'axote et les particules fines.

    Seulement, malgré les efforts, certains polluants restent au-dessus des valeurs limites réglementaires :

    • l’ozone : en 2018, 12 500 personnes restaient exposées à un dépassement de la valeur cible de protection de la santé. 
    • les particules fines PM2.5 : près de 21 500 personnes étaient soumises en 2018 à des niveaux supérieurs à la valeur limite fixée par l’OMS.

    > Plus d'infos sur www.atmo-auvergnerhonealpes.fr

  • Le PPA 2022-2027 en préparation

    Les acteurs de la qualité de l’air du territoire ont ainsi décidé de proposer un nouveau PPA pour la période 2022-2027.

    Ce nouveau plan de protection de l'atmosphère devra prendre en compte le fait que :

    • Les obligations réglementaires en matière d’émissions de polluants atmosphériques sont amenées à se durcir (directive européenne, valeurs OMS) ;
    • L’ozone devient un enjeu majeur pour le territoire ;
    • Des actions sur le secteur agricole doivent être mises en place pour réduire l’exposition de la population aux émissions d’ammoniaque.

     

    Son but est de réduire significativement les niveaux d’exposition des populations aux oxydes d’azotes (NOX), particules fines (PM10 et PM2.5) et à l’ammoniaque (NH3).

     

  • Le Plan Qualité de l'Air

    Le Plan Climat Air Energie Territorial de la Métropole établit la stratégie territoriale de la collectivité en matière de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques. Il propose un plan d’action cohérent vis-à-vis de ces deux objectifs, dont fait partie le plan pour la qualité de l’air.

     

    La Métropole multiplie les initiatives pour améliorer la qualité de l’air sur son territoire, notamment dans le secteur des transports et de l'habitat (chauffage notamment).

     

  • Un soutien aux politiques cyclables

    Utiliser son vélo plutôt que sa voiture, c’est participer à l’amélioration de la qualité de l’air ! Pour impulser la dynamique, Saint-Étienne Métropole a multiplié les initiatives.

        • Un réseau de vélos en libre service

          Ce réseau est doté de plus de 300 vélos appelés VéliVert,. Son abonnement est devenu cette année gratuit !

          > Plus d'infos sur velivert.fr

           

        • Des consignes à vélos

          Des consignes à vélos ont émergé sur plusieurs places stéphanoises début 2021 pour offrir des solutions simples et sécurisées pour garer son vélo.

          > Plus d'infos sur consignevelo.saint-etienne-metropole.fr

           

        • Un plan vélo

          Soucieuse de proposer une alternative à la voiture en ville dans déplacements quotidiens, la Métropole de Saint-Etienne s’est engagée dans la mise en oeuvre d’un Plan Vélo. Son objectif est de développer la pratique du vélo comme une réelle alternative à la voiture, d’améliorer le confort et la sécurité des cyclistes du territoire, de permettre la découverte et la promotion de cette mobilité douce.

        • Un appel à Manifestation d’Intérêt pour des usages innovants du vélo

          Saint-Etienne Métropole et l’ADEME ont souhaité soutenir les initiatives concourant à la promotion des usages innovants du vélo via un appel à manifestation d’intérêt doté d’un budget de 150 000 € sur trois ans. Cette aide cible les entreprises, associations et collectivités du territoire de Saint-Etienne Métropole intéressées qui ont pu postuler jusqu'au 12 avril 2021.

          5 sessions sont prévues (selon l’enveloppe disponible) pour laisser le temps aux structures de monter leurs projets et déposer leurs dossiers. La dernière session sera clôturée le 12 septembre 2022.

           

        • Une aide à l'achat de vélos électriques

          Depuis 2016, elle a délivré plus de 300 000 € d’aides pour permettre aux particuliers d’acquérir des vélos électriques.
          L'aide pour l'année 2021 est désormais clôturée.

           

  • Un projet de stations de gaz naturel pour les véhicules lourds

    station de gaz naturel pour véhicules

     

    Un appel à Manifestation d’intérêt a été lancé pour la mise en place de stations de ravitaillement de véhicules lourds en énergies propres sur le territoire de Saint-Etienne Métropole.

     

    Son objectif est de soutenir l’émergence de une à deux stations proposant a minima le ravitaillement en gaz naturel pour véhicules (GNV) et éventuellement en électricité / hydrogène pour les véhicules lourds du territoire.
    Les stations se situeraient sur la Vallée du Gier et de l’Ondaine afin d’assurer un maillage efficace du territoire de Saint-Etienne Métropole.

     

    La réception des candidatures est close depuis le 1 février 2021. La phase d’étude des candidatures et de leur validation par la Région Auvergne Rhône-Alpes - financeur du projet - est en cours. Les stations devront être opérationnelles avant fin 2022.

     

     

     

  • Des trolleybus 100 % électrique

    En 2018, Saint-Étienne Métropole a décidé de renouveler entièrement son parc de trolleybus, et a été l’une des premières agglomérations au monde à se doter de trolleybus 100 % électriques, capables de se charger en roulant et d’effectuer quelques kilomètres en autonomie complète, sans être reliés au réseau filaire.
    En effet, lorsque les trolleybus ne sont pas connectés au réseau filaire, c’est en effet souvent un moteur thermique qui prend le relais.

    Les premiers trolleybus nouvelle génération circulent sur le réseau STAS. Dès 2022, ils seront ainsi 23 à sillonner le territoire, et permettront d’éviter le rejet de 18 tonnes d’oxydes d’azote dans l’atmosphère chaque année.

     

  • Des bornes de recharge pour véhicules électriques

    Pour inciter les particuliers à opter pour une voiture électrique, Saint-Étienne Métropole s’emploie à multiplier les bornes de recharge sur son territoire. Vous pouvez même faire une demande d'implantation à l'endroit de votre choix, une première en France !

    > Tout savoir sur les bornes de recharge installées sur la Métropole