Révision générale du PLU de Saint-Jean-Bonnefonds

Date de publication :
Date d'ouverture de l'enquête :
Date de fermeture de l'enquête :
Détails de l'enquête

Une enquête publique est organisée sur le projet de PLU de Saint-Jean-Bonnefonds du 30 septembre au 30 octobre 2019 inclus.

Donner votre avis

Plusieurs fichiers peuvent être transférés dans ce champ (limité à 20 Mo).
Types autorisés : pdf doc docx.

Vos avis

  • Opinion :
    Test avis de dépôt
  • Opinion :
    essai anonyme du commissaire enquêteur pour vérification du fonctionnement
  • Opinion :
    Bonjour,
    Je suis contre le fait d'étendre encore les zones constructibles.
    Laissez les espaces verts et rénovez les bâtiments anciens.
    Saint-Jean Bonnefonds est assez étendu comme ça.

    Catherine Rivet
  • Opinion :
    Dans le cadre de l’enquête publique relative au PLU de St Jean Bonnefonds, je voudrais faire deux remarques et deux propositions :
    D’une part, je constate que les collectivités en charge de l’urbanisme local engagent, j’allais dire enfin, une réelle action en termes de revitalisation du centre-bourg en se dotant des moyens de rénovation urbaine. Effectivement, on ne peut plus continuer à construire en périphérie et laisser le cœur du village se dégrader. De cette manière, on peut apporter plus de vie sociale et commerçante. Une activité qui renforcera aussi la tranquillité. La limitation, assez soft tout de même, de l’urbanisation extensive sur St Jean Bonnefonds, reste une bonne chose dans le contexte d’une agglomération qui voit sa ville-centre (Saint Etienne) se vider au profit des communes de la couronne. Le développement équilibré de l’ensemble des communes est aussi pris en compte.
    D’autre part, je reste assez surpris des pressions, pétitions et demandes qui dominent cette consultation publique ouvrant la porte à toutes les spéculations foncières, à tous les intérêts privés. Dans ce contexte, l’action publique doit rester garante des intérêts collectifs. Ce qui me semble être le cas.
    Ce cadre étant posé, j’ai néanmoins des remarques sur deux points :
    Dans le contexte d’une volonté de limitation de l’urbanisation extensive et du renforcement du centre-bourg, je trouve dommage que la zone « Près de la plante » soit ouverte à l’urbanisation dans un secteur qui reste naturel, en bordure de corridors écologiques, éloigné du centre-bourg et , de plus, pénalisé par une ligne haute tension, et, me semble-t-il, d’anciennes exploitations minières. Même économiquement, cela ne me semble pas judicieux. D’autres secteurs, plus proche des commerces, tels que les zones au-dessus (à l’Ouest) de Fontneuve et d’autres petites poches proches du village pourraient être ouvertes en compensation. Elles pourraient être irriguées à partir de la route de Nantas, sans rajouter de la circulation automobile dans le centre.
    La circulation sur l’artère principale de la commune (Jean Jaurès à Victor Hugo) devient problématique, en se densifiant en direction de Saint Etienne. Sur cette voie se trouve plusieurs écoles et les principaux commerces. Les trottoirs sont interrompus, y rouler en vélo est dangereux. Il me semblerait logique de prévoir, à termes, le foncier disponible pour créer un réel aménagement de voirie qui apaise les interfaces entre usagers. Elargissement avec prise en compte des différents modes de transport ? dédoublement dans le secteur Baraillère ? etc… plusieurs solutions sont à étudier.

    Je vous remercie

    Guy PAGAT