Modification n°11 du PLU de Saint-Étienne

Date de publication :
Date d'ouverture de l'enquête :
Date de fermeture de l'enquête :
Détails de l'enquête

Une enquête publique est organisée sur le projet de modification de PLU de Saint-Étienne du 30 septembre au 30 octobre 2019 inclus.

Donner votre avis

Plusieurs fichiers peuvent être transférés dans ce champ (limité à 20 Mo).
Types autorisés : pdf doc docx.

Vos avis

  • Opinion :
    Je suis Directeur de la société GIT Immobilier. Notre agence est leader dans la région stéphanoise en terme de commercialisation de bureaux avec près de 90% de parts de marché.

    J'attire votre attention sur un changement des recherches des entreprises et administrations. Depuis quelques années, la qualité de vie au travail est le critère le plus important dans la recherche des utilisateurs de bureaux. Les entreprises choisissent les quartiers du Technopole et de Chateaucreux car ils sont aisément desservis par les transports en commun et accessibles par les voies autoroutières. Ils sont aussi attractifs car ils mettent à disposition des utilisateurs de ces zones des services de proximité : restauration, salle de gym, loisirs divers, commerces de proximité.

    Chateaucreux est assez bien achalandé et est surtout proche du centre ville, par contre le Technopole, même si les projets nouveaux sont nombreux, le quartier manque encore d'espaces de restauration.

    Avec la construction des nouveaux immeubles de bureaux en cours de commercialisation, le Quatre (5 000 m²), le Consortium (6 000 m²), le 30 (3 000 m²), l'Alpha (1 200 m²) et le Quantum (3 000 m²), nous aurons près de 20 000 m² de bureaux supplémentaires dans ce quartier en 2021.

    Cela représente environ 1 000 collaborateurs supplémentaires sur la zone qui auront besoin de se restaurer à midi, de consommer, de faire du sport....
    Il est donc impératif de permettre l'installation de ce type de commerce en pied d'immeuble.

    De plus, et même si la desserte transports en commun facilitera l'accès à ces immeubles, la très grande majorité des collaborateurs de ces immeubles résident en dehors du centre ville de Saint Etienne. Ils se déplacent donc en voiture. La demande de stationnements privatifs qui émanent des utilisateurs est donc bien supérieure à celle autorisée dans les aires d'influence du tramaway.

    L'offre est limitée à 1 place pour environ 80 m² de bureaux alors que la demande est quasi du double soit 1 place pour 40 m².
    Ne serait il pas plus opportun, comme dans d'autres villes de la région Rhône Alpes, de permettre aux promoteurs de réaliser plus de parkings, pour peut qu'ils soient simplement enterrés ?

    Je reste bien évidemment à votre entière disposition pour aborder tous ces sujets que nous connaissons bien.
    Bien cordialement

    Bertrand SERRE - Directeur associé GIT Immobilier - 06 10 02 36 05 - bserre@git-immobilier.fr