Descriptif

Indispensables, les transports scolaires peuvent aussi être sources d'angoisse pour les enfants et leurs parents. Pour rassurer tout le monde, Saint-Étienne Métropole expérimente une nouvelle solution numérique : G-mini.

 

Tout part d'un constat : les utilisateurs des transports scolaires sont de plus en plus nombreux et de plus en plus jeunes. Pour sécuriser le trajet de ces usagers parfois un peu perdus, mais aussi rassurer leurs parents et rendre plus facile le travail du conducteur, la Métropole expérimente sur une partie de son territoire une nouvelle solution numérique : G-mini.

 

Un porte-clé connecté

Concrètement, chaque enfant se voit remettre un porte-clé doté d'une puce qui enregistre son entrée et sa sortie du car. Les parents reçoivent alors une notification sur leur portable, qui les informe de l'heure et du lieu de la montée et de la descente du car de leur enfant. Le conducteur de car, quant à lui, est constamment informé du nombre d'enfants devant monter et descendre à chaque arrêt, ce qui lui permet de détecter instantanément toute anomalie.

 

Une expérimentation dans la vallée du Gier

50 familles se sont portées volontaires pour expérimenter cette solution mise en place sur 8 services de transports scolaires dans la Vallée du Gier. Saint-Étienne Métropole est la première métropole française à tester ce système, qui a donné lieu au dépôt de deux brevets.
Gaël Perdriau, président de Saint-Étienne Métropole, l'assure : « Saint-Étienne est la ville aux 1 000 brevets et la Métropole est la troisième en terme d'innovation, de dépôt de brevets. Saint-Étienne Métropole doit être ce terrain d'expérimentation qu'elle a toujours été !  »
Testé jusqu'à la fin de l'année scolaire, le système pourrait être étendu en cas de succès.

Catégorie de l'actualité
Transport