Barrage du Pas-du-Riot : un chantier titanesque !

Publié le 27/08/2019

2 ans de travaux de réhabilitation

Débutés en 2017, les travaux de renforcement du barrage du Pas-du-Riot ont pris fin. Le chantier, mené par Saint-Étienne Métropole, a notamment permis d'augmenter sa capacité en eau. Elle est passée de 950 00 m³ à 1,2 millions m³ d'eau aujourd'hui.

 

Le  barrage du Pas-du-Riot a été érigé en 1878, sur le Furan, près de la commune de Planfoy dans le Pilat. Il alimente la commune de Saint-Étienne en eau potable.

 

Pour maintenir son fonctionnement comme réservoir d’eau potable, de travaux de renforcement et de remise aux normes de son évacuateur des crues étaient nécessaires.

 

Les travaux, lancés en 2017, ont duré 21 mois. Ils ont consisté à :

  • La mise en place d’un remblai en enrochement à l’aval,
  • La création d’un nouvel évacuateur de crues en rive droite,
  • La reprise de joints sur le mur amont,
  • La création d’un voile d’étanchéité en fondation,
  • La création  d’une galerie de drainage,
  • La création d’un voile de drainage,
  • La restauration de la vantellerie et des ouvrages annexes.

 

Au final, 64 000 m³ de roche et de terre ont été utilisées pour renforcer l'édifice.

Sa capacité de retenue d'eau a augmenté, elle est désormais de 1 210 000 m³. Elle permet la production d’hydroélectricité mais aussi l’alimentation en eau potable de 350 000 usagers ligériens.

 

Pour garantir une sécurité en matière d’eau potable, l’eau du Pas-du-Riot avait été transférée dans le barrage du Gouffre d’Enfer durant les travaux.
Suite à la fin des travaux, la retenue du barrage du Pas-du-Riot a été de nouveau remplie. Néanmoins un creux préventif a été conservé sur le barrage du Gouffre d'Enfer, en plus de celui existant sur la retenue du barrage du Pas-du-Riot. Cet aménagement joue un rôle retardateur de crues en cas de précipitations importantes et donc préserve Saint-Étienne des inondations.

 

Certains aménagements, tels que la réfection de la voirie ou les aménagements paysagers, seront achevés avant la fin de l’année 2019.

 

 

Les travaux, d'un montant total de plus de 8 M€, ont été financés par Saint-Étienne Métropole, mais aussi par l’Agence de l’eau Loire Bretagne à hauteur de 1.5 M€.

 

  • Le saviez-vous ?

      • Saint-Étienne Métropole est la collectivité française qui possède le plus de barrages pour un usage d’alimentation en eau potable : 13 sur notre territoire, dont 11 destinés à un usage d’eau potable !

        > En savoir plus sur les barrages 

Catégorie de l'actualité
Environnement