Une nouvelle école d'excellence à Saint-Étienne !

Descriptif

Le 2 octobre 2018 a vu la naissance d'une toute nouvelle école sur le territoire stéphanois. Résolument ambitieuse, celle-ci associe plusieurs partenaires et vise à former les chercheurs de demain.

 

EUR Manutech sleight pour « École Universitaire de Recherche (EUR) Manutech Surfaces light engineering health and society (Sleight) », ouf !

Derrière l'acronyme, se cache un formidable rassemblement de savoirs et de spécialistes en optique-photonique, science des matériaux, mécanique, imagerie, informatique et bio-ingénierie, avec un objectif simple : devenir la référence mondiale dans le domaine de l'ingénierie surface-lumière. En clair : former les chercheurs et ingénieurs qui œuvreront demain dans le domaine si prometteur du traitement de surface.

 

Bénéficiant d'un financement de 6,3 millions d'euros de l'Agence nationale de la recherche (ANR), le projet, d'un montant global de 143 millions d'euros, associe les universités Jean-Monnet à Saint-Étienne, Claude-Bernard Lyon 1, l'institut Graduate school à Saint-Étienne, Mines Saint-Étienne, l'École nationale d'ingénieurs de Saint-Étienne, l'Institut national des sciences appliquées de Lyon, l'École centrale de Lyon, ainsi que trois structures privées qui excellent dans le traitement de surface : HEF groupe à Andrézieux-Bouthéon, la start-up Keranova et le groupement d'intérêt économique Manutech-USD.

 

Une école née sous une bonne étoile, qui accueillera, sur le campus Manufacture à Saint-Étienne, des étudiants de niveau Master et Doctorat, et devrait renforcer encore un peu plus l'excellence du territoire en matière de traitement de surface.  

 

Le chiffre : 250 étudiants seront impliqués dans l'EUR dès cette année !

 

> Plus d'infos sur  l'Ecole Universitaire de recherche Manutech Sleight 

Catégorie de l'actualité
Enseignement et recherche